Laboratoires communs et Chaires

IMT Mines Albi possède aujourd'hui 6 laboratoires communs avec de nombreux partenaires dans le but d'élargir les champs de recherche et de favoriser le transfert de technologies.

 LABORATOIRES COMMUNS

AGIRE

PRESENTATION

Le Laboratoire Commun AGIRE (AGIlité et REsilience des entreprises) correspond au consortium de recherche composé de AGILEA CONSEIL, IMT Mines Albi et la Région Occitanie, avec le soutien de son opérateur de recherche ARMINES.

Ce Laboratoire Commun comprend 2 programmes de recherche :

  • Le premier est intitulé DDAE (Demand Driven Adaptive Enterprise). Il est engagé sur la période 01/01/2017 – 30/06/2022 et est financé exclusivement par AGILEA CONSEIL et IMT Mines Albi.

  • Le second programme s’intitule DOSSARD (Diagnostic OrganiSationnel Semi-Automatisé pour une peRformance Durable) et porte sur la période 01/01/2018 au 31/12/2020. Il est financé par la Région Occitanie (subvention issue du dispositif GRAINE), AGILEA CONSEIL et IMT Mines Albi.

 

OBJECTIFS

Le programme DDAE évalue scientifiquement les comportements et les niveaux de performance des systèmes de pilotage des flux existants (MRPII, DDMRP, Kanban, ConWIP, etc.) dans un environnement caractérisé par une variabilité élevée. Sur cette base, il propose des améliorations aux systèmes et méthodes existants et développe des méthodologies et des outils plus adaptés à la réalité du monde économique actuel.

Le programme DOSSARD développe un système expert permettant aux entreprises de :

  • détecter plus rapidement et plus efficacement les points de vulnérabilités de leurs organisations et de

  • proposer les adaptations nécessaires pour accroître leur résilience.

 

CONTACT

Matthieu LAURAS
Tel : 05 63 49 32 16
matthieu.lauras@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

agilea.png

agilea.png, par jfages

 

region_occitanie.jpg

region_occitanie.jpg, par jfages

 

polytechnique_signature-rgb-gauche_fr.png

polytechnique_signature-rgb-gauche_fr.png, par jfages

 

armines255x255.png

armines255x255.png, par jfages

 

amsterdam-logo.gif

amsterdam-logo.gif, par jfages

 

 

 

 

 

EGCERSIS

PRESENTATION

egsercis.png

egsercis.png, par jfages

Le laboratoire commun EGCERSIS (Entrainement à la Gestion de Crise en Environnement Représentatif de Sites Industriels Sensibles) regroupe le Centre Génie Industriel, les sociétés Immersive Factory et Report One (qui, conjointement avec la région Occitanie financent ces travaux) autour de la thématique de la réalité virtuelle pour la sécurité. Flexibilité, répétabilité, variété et au final efficacité sont les bénéfices attendus dans le domaine de l’entrainement à la gestion de crise.

 

OBJECTIFS

Le laboratoire commun EGCERSIS ambitionne de définir un support de réalité virtuelle au sein duquel les acteurs institutionnels et industriels pourront d’une part définir des exercices de crise au sein de doubles numériques de sites sensibles et d’autre part s’entrainer virtuellement sur ces exercices en exploitant les outils de gestion de crise développés au Centre Génie Industriel.

 

CONTACT

Frederick BENABEN
05 63 49 32 97
Frederick.benaben@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

logo-report-1024x512.png

logo-report-1024x512.png, par jfages

 

immersive-factory-logo.jpg

immersive-factory-logo.jpg, par jfages

 

region_occitanie.jpg

region_occitanie.jpg, par jfages

 

 

MARVAPOL

PRESENTATION

Après plus de 5 ans de recherche commune, le centre RAPSODEE UMR CNRS 5302 et la société Alpha Recyclage Franche Comté (ARFC), industriel français du recyclage des pneus usés, décident la création, en septembre 2015, du laboratoire commun de recherche-développement MARVAPOL (Matériaux Avancés Recyclés par VaPothermOLyse).

Il s’agit de développer un procédé thermique pour une filière industrielle viable de recyclage des pneus usagés et composites à matrice organique renforcés à fibres de carbone (CRFC), rebus de fabrication ou en fin de vie ainsi que tous matériaux à matrice organique avancée.

Ce procédé, la VapoThermolyse, utilise la vapeur d’eau surchauffée, seule où en présence d’azote, à pression atmosphérique. La gouvernance est assuré par un CoPil (Comité de Pilotage) ; la stratégie scientifique par un CoS (Comité Scientifique).

 

OBJECTIFS

marvapol.png

marvapol.png, par jfages

  • Développer une plateforme d’expérimentation et de caractérisation dédiée au procédé de vapothermolyse

  • Tester en laboratoire et sur pilote la faisabilité technique et économique du traitement par vapothermolyse de divers matériaux organiques provenant de déchets et rebus de fabrication.

Les thématiques de recherches :

  • Récupérer le noir de carbone des pneus usés pour son ré-emploi dans des produits industriels et valoriser le carburant du processus (phase liquide) par upgrading de ce dernier ;

  • Récupérer les fibres de carbone à partir des déchets de PRFC (polymère renforcé de fibres de carbone) ;

  • Développer avec l'Institut Clément Ader - Albi UMR CNRS 5312 la reformulation de nouveaux composites à partir des fibres de carbones récupérées par vapothermolyse ;

  • Réduire l'impact sur l'environnement (valorisation matière).

En 2017, ICA-Albi est définitivement intégré au laboratoire commun.

 

CONTACT

Yannick SOUDAIS
05 63 49 30 81
yannick.soudais@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

origalph_400x400.jpg

origalph_400x400.jpg, par jfages

 

logo_arc.png

logo_arc.png, par jfages

 

ademe-logo.jpg

ademe-logo.jpg, par jfages

 

 

DISC

PRESENTATION

DISC

DISC, par jfages

Le Laboratoire Commun DISC (Data-drIven Supply Chain management) correspond au consortium de recherche constitué de la société Next4 Supply Chain et du Centre de Génie Industriel d’IMT Mines Albi. La société Next4 propose une solution de tracking de containers depuis leur départ des entrepôts jusqu’à leur arrivée chez le client final.

Ce Laboratoire Commun comprend un programme de recherche dédié au pilotage des activités logistiques d’une Supply Chain basé sur des objets connectés. Il est engagé sur la période 01/10/2019 – 30/09/2024 et est financé exclusivement par Next4 et IMT Mines Albi.

 

OBJECTIFS

L’objectif du programme de recherche consiste à exploiter les données générées par des capteurs tels que ceux commercialisés par Next4 afin de supporter les chargeurs dans leur processus de décision. En particulier il s’agit de donner à ces chargeurs des clés permettant de mieux gérer les perturbations et aléas auxquels leur transport est soumis afin d’améliorer l’agilité et la résilience de leurs Supply Chains.

CONTACT

Didier GOURC
Tel : 05 63 49 32 15
didier.gourc@mines-albi.fr

 

PARTENAIRE

logo_next4.png

logo_next4.png, par jfages

 

SCAN

PRESENTATION

eerefddxsaam_cn.jpg

eerefddxsaam_cn.jpg, par jfages

Le laboratoire commun SCAN (Systèmes de Collaborations Agiles et Numériques) vise à donner des clés aux décideurs des entreprises pour mieux prendre en compte les risques et opportunités auxquels leur activité est soumise et ainsi d’améliorer l’agilité et la résilience de leurs chaines logistiques.

 

OBJECTIFS

SCALIAN, ETI d’ingénierie participe aux programmes majeurs des grands noms de l’aérospatial, de l’énergie, du transport et de la défense. Elle intervient dans trois domaines :

  • la transformation digitale,
  • le développement de solutions numériques
  • la performance des industries.

Dans ce cadre, elle adresse notamment les problématiques liées à la gestion de leurs chaînes logistiques (supply chain management). Ces vastes réseaux qui englobent l’ensemble des intervenants et des opérations impliqués dans la conception d’un produit, rescellent de nombreuses informations. Savoir les exploiter et les restituer contextuellement aux décideurs et acteurs de l’entreprise constitue un levier pour la performance des industries. Les technologies numériques parmi lequelles l’intelligence artificielle augmentent considérablement le gisement d’amélioration. Elles ouvrent la perspective d’une organisation plus performante des moyens de production, de l’industrie 4.0.

 

CONTACT

Matthieu LAURAS
Tel : 05 63 49 32 16
matthieu.lauras@mines-albi.fr

 

PARTENAIRE

scalian.png

scalian.png, par csuderie

 

RE-S-EAU

PRESENTATION

veolia 2

veolia 2, par jfages

Le laboratoire commun RE-S-EAU (Résilience et Efficience et des Systèmes de production et distribution d’EAU) conjugue des méthodes issues du génie industriel et de l’intelligence artificielle pour élaborer des systèmes intelligents de gestion de crises et de réseaux logistiques. Cette expertise nourrira la conception de nouveaux outils d’aide à la prise de décision qui permettront à Veolia d’améliorer la performance opérationnelle et environnementale des usines de production et des réseaux de distribution d’eau.

 

OBJECTIFS

Dans le cadre du laboratoire commun RE-S-EAU, Veolia entend s’appuyer sur l’expertise pluridisciplinaire du Centre Génie Industriel (CGI) d’IMT Mines Albi pour développer des outils d’aide à la décision permettant d’améliorer la performance opérationnelle et environnementale des réseaux d’eau dont il assure la gestion.

Trois domaines de recherches seront ainsi explorés :

  • La maintenance prédictive : à partir d’approches prévisionnelles (à base de statistiques) ou prédictives (à base d’algorithmes d’intelligence artificielle), ce volet du programme vise à anticiper les besoins en maintenance du système pour assurer sa robustesse maximale.
  • La planification des opérations de maintenance des ouvrages de production d’eau potable et de traitement des eaux usées, dans un objectif conjugué d’optimisation de l’utilisation des ressources et d’efficience du service rendu.
  • La gestion des situations de crise via des solutions immersives : elles s’appuieront notamment sur les technologies de réalité virtuelle, de cockpits, de tours de contrôle décisionnelles. L’objectif est d’élaborer un système décisionnel permettant d’améliorer la résilience du réseau de production et de distribution d’eau, face à des perturbations. Ce système pourra être utilisé à des fins d’entraînement ou pour définir et suivre un plan de réponse face à une crise réelle.

 

CONTACT

Xavier LORCA
Tel : 05 63 49 31 37
xavier.lorca@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

veolia-eau.jpg

veolia-eau.jpg, par cangles

DECADOM

PRESENTATION

Le laboratoire commun de recherche DECADOM (Détection, Caractérisation et Localisation de dommages sur pièces et structures mécaniques par vision 3D) regroupe l'Institut Clément Ader - UMR CNRS 5312 et la société DIOTA, spécialisée dans le développement d'outils numériques pour l'industrie 4.0.

Ce projet s’inscrit dans le domaine de l’inspection et du contrôle industriel en production ou en maintenance de pièces et structures mécaniques. Il concerne le développement de solutions qui permettront, par analyse de nuages de points 3D fournis par un scanner, la détection, la caractérisation et la localisation de dommages sur des pièces et structures mécaniques complexes.

DECADOM (centré sur le contrôle de dommages) est un des volets de la collaboration entre l'ICA et DIOTA, initiée en 2016, qui porte de façon plus générale sur l'inspection et le contrôle de pièces et structures mécaniques complexes par vision 2D/3D.

 

OBJECTIFS

Il s’agit de détecter des dommages pouvant affecter la résistance ou l’aspect esthétique des pièces. Par exemple, un enfoncement, une fissure ou une rayure sur un bloc moteur de voiture, sur un fuselage d’avion ou sur le bord d’attaque d’une entrée d’air d’un réacteur, et de fournir les éléments qui permettront d’évaluer la criticité du dommage (par exemple, taille et profondeur de l’enfoncement ou de la fissure).

Deux scénarios seront développés en terme d’acquisition des nuages de points 3D :

  • contrôle « manuel » à partir d’un scanner 3D à main porté par un opérateur et
  • contrôle automatisé à partir d’un scanner 3D porté par un robot de type cobot (voire un drone) pour balayer la pièce dans son ensemble.

L’un des aspects novateurs de ce projet réside dans l’exploitation de la maquette numérique (modèle CAO 3D) de la structure à contrôler de manière à pouvoir détecter et caractériser des dommages sur des surfaces de forme complexe ou présentant des éléments pouvant perturber la détection et la caractérisation des dommages (une ligne de rivets par exemple).

CONTACT

Jean-José ORTEU
Tel : 05 63 49 30 73
jean-jose.orteu@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

logo_ica.png
logo_ica.png, par jfages

 

logo-diota-tagline-1980x771.png
logo-diota-tagline-1980x771.png, par jfages

 

region_occitanie.jpg
region_occitanie.jpg, par jfages

 

 

 

CHAIRE

Chaire Supply Chain Pierre Fabre

PRESENTATION

Depuis 2016, le Groupe Pierre Fabre et IMT Mines Albi animent le programme de Chaire « Supply Chain Agile » avec l’ambition de développer des activités de recherche et de formation permettant aux réseaux industriels dits 4.0. de mieux appréhender et gérer les incertitudes et perturbations auxquels ils sont de plus en plus soumis.

La Chaire « Supply Chain Agile » avec Pierre Fabre comprend un volet recherche, un volet formation et un volet dissémination.

 

OBJECTIFS

Le programme vise à développer un outil innovant permettant de supporter les décisions stratégiques de sélection fournisseurs, de choix technologique et de dimensionnement capacitaire d’une Supply Chain en environnement très incertain et perturbé. Un prototype logiciel est développé et des expérimentations industrielles sont actuellement déployées.

Le programme ambitionne aussi des développements visant à mieux bénéficier des opportunités offertes par le traitement des masses de données désormais disponibles - quasiment en temps réel - dans les réseaux industriels 4.0. ; notamment en mettant au point des algorithmes ad hoc de détection et de prédiction à court et moyen terme, et en concevant de nouveaux schémas organisationnels et outils de pilotage inspirés des principes de l’Internet Physique.

 

CONTACT

Matthieu LAURAS
Tel : 05 63 49 32 16
matthieu.lauras@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

logo_pierre_fabre.png

logo_pierre_fabre.png, par jfages

 

e579443bf5a3e7f1ba30762ed0b8e1cb.png

e579443bf5a3e7f1ba30762ed0b8e1cb.png, par jfages

 

Actualités Recherche