Nos projets recherche financés par les fonds FEDER

oc-1810-comarquagefe-ue-reg_federvect.png

oc-1810-comarquagefe-ue-reg_federvect.png, par jfages

Les Etats membres de l’Union européenne ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques européennes doivent participer à cette stratégie, avec un budget de 960 milliards d’euros pour la période 2014-2020.

Pour une plus grande efficacité, l’Union européenne a délégué trois de ses politiques aux États-membres :

  • La politique de cohésion économique, sociale et territoriale,
  • La politique de développement rural,
  • La politique des affaires maritimes et de la pêche.

Ces trois politiques sont financées par les « fonds européens structurels et d’investissement » (FESI). Parmi eux, les fonds européen de développement régional (FEDER), instrument de la politique européenne, ils ont pour vocation de renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale dans l'Union européenne en soutenant le développement équilibré de ses régions.

IMT Mines Albi porte aujourd'hui 6 projets, developpés par 3 laboratoires.

 

Projet ALMINCO

ALMINCO : Additive Layer Manufacturing for Nickel Based Superalloy INCO718LC

Projet alminco

alminco.jpg, par csuderie

Le projet est centré sur la maitrise du procédé fusion laser de lits de poudres pour des superalliages alliages base nickel en prenant en compte :

  • Spécificités de poudres
  • Maîtrise des conditions de procédé de fabrication de la machine
  • Optimisation de la qualité et de la productivité des pièces
  • Traitements thermiques
  • Investigations et analyses microstructurales (santé matière, précipités, …) l’état non traite et traité thermiquement
  • Investigations sur le comportement, propriétés et résistances mécaniques (traction et fatigue) à froid et/ou à chaud
  • Fabrication des éprouvettes sur la Machine SLM Solution 125HL de IMT Mines Albi (plateforme MIMAUSA) en complément des investigations comparatives entre différentes machines
  • Réalisation de démonstrateurs

OBJECTIFS

L’objectif dans ce projet est de maitriser la qualité et la performance finale des pièces en superalliage base nickel, fabriquées par la technologie avancée de fusion laser sur le lit de poudres métalliques. Le projet cherche à atteindre la qualification globale du procédé et les propriétés d’usage afin de fabriquer des pièces conformes aux exigences des partenaires de Prismadd et des réglementations.

PARTENAIRES

CONTACT

Farhad Rezai-Aria -
Professeur IMT Mines Albi
Institut Clément Ader

Projet FASTE2 - EASYNOV

OBJECTIFS

Projet faste easynov

Projet faste easynov, par csuderie

L’objectif du projet FASTE2 (formage avancé du titane économique 2) est de poursuivre les développements R&T du procédé de formage superplastique infra-rouge (technologie SPF-IR). La montée en maturité de la technologie SPF-IR  permettra de diminuer de manière importante les temps de cycles et donc le coût du procédé SPF, en particulier pour la production de pièces aéronautiques.

Les principaux aspects traités dans le projet concernent :

  • la régulation par des méthodologies numériques avancées des moyens de chauffage et de mise en forme par SPF-IR,

  • l’instrumentation des outillages de SPF-IR,

  • la prise en compte de spécificités du comportement thermomécanique des matériaux mis en forme par SPF-IR,

  • la caractérisation de matériaux superplastiques en vue de leur mise en forme par SPF-IR.

Des essais de validation et de démonstration sont prévus dans le cadre du projet.

Durée du projet : 2,5 ans
Date de démarrage : 01/01/2016
Montant de la subvention FEDER (Easynov) allouée : 157 033€

PARTENAIRES

CONTACT

Thierry CUTARD
Professeur
Institut Clément ADER / UMR CNRS5312
IMT Mines Albi

Projet FASTE 3

FASTE 3 : « Formage Avancé du Titane Economique 3 »

OBJECTIFS

Le projet FASTE 3 fait suite à 6 ans de recherche au sein de la société Aurock, une PME albigeoise qui travaille en collaboration étroite avec l’Institut Clément Ader, tout particulièrement sur la plateforme MIMAUSA du site d'IMT Mines Albi de l'Institut Clément Ader. L’innovation majeure consiste à chauffer directement le flanc en titane par infra-rouge (technologie SPF-IR) lors de sa mise en forme par SPF (formage superplastique). Les outils ne sont plus montés à la température de formage, réduisant drastiquement les temps de chauffage. La montée en maturité de la technologie SPF-IR permettra de diminuer de manière importante les temps de cycles et donc le coût du procédé SPF, en particulier pour la production de pièces aéronautiques.

Les principaux aspects traités dans le projet concernent :

  • la réalisation d’un état de l’art dans le domaine de la modélisation et de la simulation numérique d’étapes complexes dans les procédés de formage de métaux en feuilles,
  • la modélisation et la simulation numérique d’étapes complexes du procédé SPF-IR,
  • le développement d’un outil numérique permettant de prédire les distorsions post-formages et de les contrer.

Des essais de validation et de démonstration sont prévus dans le cadre du projet.

Durée du projet : 3 ans
Date de démarrage : 01/01/2018
 

PARTENAIRES

CONTACT

Thierry CUTARD
Professeur
Institut Clément ADER / UMR CNRS5312
IMT Mines Albi

Projet NATIOLETTE

OBJECTIFS

Projet nationalette

Projet nationalette, par csuderie

L’Union Européenne finance la recherche sur la formulation d’un complexe actif composé de feuilles kéfirées de violettes de Toulouse (produites par le laboratoire SYMBIOTEC et les Jardins d’Elen) et du Naticol® (peptides de collagène de poisson produits par la société WEISHARDT) pour la prévention de l’insulino-résistance et de l’obésité.

Ce projet pluridisciplinaire, en épousant les axes de recherche propres aux populations en surpoids/obésité, s’inscrit également directement au sein des préoccupations du Programme national nutrition santé (PNNS). Il apporte une réponse préventive à la lutte contre le surpoids et aux désordres associés (hyperglycémie, hypercholestérolémie...).

Le complexe « Violette/ Naticol » sera évalué dans la prévention de l’insulino-résistance et de l’obésité, à partir de modèles murins et d’une étude exploratoire chez l’homme.  Le  suivi du poids sera étudié sous l’angle du microbiote et du métabolisme énergétique. L'objectif final de NATIOLETTE est de formuler des boissons fonctionnelles à partir du complexe actif composé de feuilles kéfirées de violettes de Toulouse et du Naticol®, peptides de collagène de poisson).

Durée du projet : 2 ans
Date de démarrage : novembre 2015
Montant de la subvention FEDER allouée : 84 745 €

PARTENAIRES

CONTACT

Maria Inês Ré
Directrice de recherche
Centre RAPSODEE UMR CNRS  5302
IMT Mines Albi

Projet EGCERSIS

PRESENTATION

egsercis.png
egsercis.png, par jfages

Le laboratoire commun EGCERSIS (Entrainement à la Gestion de Crise en Environnement Représentatif de Sites Industriels Sensibles) regroupe le Centre Génie Industriel, les sociétés Immersive Factory et Report One (qui, conjointement avec la région Occitanie financent ces travaux) autour de la thématique de la réalité virtuelle pour la sécurité. Flexibilité, répétabilité, variété et au final efficacité sont les bénéfices attendus dans le domaine de l’entrainement à la gestion de crise.

 

OBJECTIFS

Le laboratoire commun EGCERSIS ambitionne de définir un support de réalité virtuelle au sein duquel les acteurs institutionnels et industriels pourront d’une part définir des exercices de crise au sein de doubles numériques de sites sensibles et d’autre part s’entrainer virtuellement sur ces exercices en exploitant les outils de gestion de crise développés au Centre Génie Industriel.

 

CONTACT

Frederick BENABEN
05 63 49 32 97
Frederick.benaben@mines-albi.fr

 

PARTENAIRES

logo-report-1024x512.png
logo-report-1024x512.png, par jfages

 

immersive-factory-logo.jpg
immersive-factory-logo.jpg, par jfages

 

region_occitanie.jpg
region_occitanie.jpg, par jfages

 

Projet MACISEB

MACISEB : « Matériaux Céramiques Innovants pour le stockage d’énergie et le bâtiment »

OBJECTIFS

Ce projet est destiné à valoriser des déchets, résidus et coproduits industriels. Il est divisé en 2 parties :

  • Une partie pour le développement de matériaux de stockage thermique (pour les centrales solaires à concentration ou la récupération de chaleur fatale) à partir de déchets composites issus de pales d’éolienne, des coques de bateaux et des avions en fin de vie. Cette partie est traitée par le laboratoire PROMES.

  • L’autre partie, sur laquelle le centre RAPSODEE travaille, concerne le développement de matériaux pour la construction, notamment des briques de décoration ou des tomettes de pavage des centres villes en terre cuite, qui seraient produits à partir de déchets argileux issus de l’extraction de quartz et d’argile, de déchets sableux du BTP ou de la fonderie, de cendres de combustion des usines de biomasse et de charbon, entre autres.

Ce projet a pour objectif de proposer aux entreprises locales des voies de valorisation de leurs déchets composites ou inorganiques en Région Occitanie. Ainsi, cette valorisation permettra entre autres à l’industrie de la terre cuite de diminuer sa consommation de matières premières, et aux industries de l’énergie et du transport maritime/aérien de proposer de donner une seconde vie aux éléments de structure. .

Durée du projet : 3 ans

Date de démarrage : 16/12/2019

 

PARTENAIRES

 

CONTACTS

Doan PHAM MINH
Maître de conférence et Directeur adjoint du centre RAPSODEE
doan.phamminh@mines-albi.fr

Elodie BOUTOUNET
Ingénieure de recherche en CDD au centre RAPSODEE
elodie.boutounet@mines-albi.fr

Actualités Recherche